Retour aux actualités
Audrey Texier-Godet
Benjamin Spivac
16/10/2020

A l’automne, intéressons-nous à un investissement de saison : « les Bois et Forêts ». Les parts de Groupement Foncier Forestier avaient déjà été créées dans les années 50, dans le but de favoriser le reboisement et protéger les espèces. Aujourd’hui, alors que l’ISR et la « greenfin » émergent, ce choix prend tout son sens tant dans la diversification d’un patrimoine que dans les multiples avantages qu’il procure.

Un investissement différenciant

Il y a principalement deux manières d’investir dans ce secteur. La première consiste en l’acquisition de quelques hectares que vous gèrerez, avec un plan de coupe si la surface est supérieure à 25 hectares (en un seul tenant ou plusieurs ilots) à vocation plaisir.

La seconde s’entend en achetant des parts de Groupements forestiers, gérés par des professionnels. Cette option vous permet de diversifier géographiquement votre investissement et d’avoir accès à cet actif à un coût moindre qu’en direct. Tout investissement comporte des risques et dans ce domaine encore la diversification permet de se prémunir d’une destruction due à un incendie, la maladie ou encore les catastrophes naturelles. Il faut savoir que cette solution est un marché de niche et que les grands acteurs du secteur étendent désormais leurs recherches en Europe.

Investir dans les bois et forêts permet une gestion durable de notre patrimoine sylvicole et doit se faire dans une optique de long terme. Cette solution présente l’avantage d’être décorrélée des marchés financiers et d’être moins volatile. Le rendement est en moyenne compris entre 1% et 3%, légèrement supérieur si l’on ajoute les différents avantages fiscaux.

Une fiscalité encore attractive

Investir dans les « bois et forêts » peut procurer quelques avantages cumulatifs, notamment :

A l’impôt sur le revenu

Cet investissement ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 18% à 25% du montant investi selon le type d’investissement réalisé : en direct, en adhérent via un groupement à une association de producteurs...

A l’Impôt sur la Fortune Immobilière

La valeur des investissements en bois et forêts bénéficie d’un abattement de 75% voire 100%. Attention, les conditions d’éligibilité à cette exonération totale sont différentes selon que vous achetez en direct, pour agrandir un massif ou par l’intermédiaire d’un groupement forestier, qu’il y a un engagement de location long terme....

Sur les successions et les donations

Une exonération des trois quarts de la valeur sous réserve d’une gestion durable des forêts, assurée par vous-même ou le groupement qui les gère.

La réussite de cet investissement est donc conditionnée et consulter une spécialiste pour étudier la meilleure opportunité d’investissement selon votre situation personnelle est indispensable.